Se connecter
News
BRM 300

BRM 300

il y a 4 jours

Toute l'association

Un résumé de mes aventures a Nyons le 30 Mars et Aix-en-Provence le 13 Avril

BRM 300

 

 

Phillipe m'a suggéré d'écrire quelque chose à propos de mes deux BRM, l'un à Nyons et l'autre à Aix-en-provence.


Permettez-moi d’abord de vous parler de mon brevet à Nyons:

Je me suis levé à 5 heures pour aller à Nyons. Je me suis réveillé de mauvaise humeur. Je ne pouvais pas dormir la nuit précédente et j'ai bu du café le matin. Je n'ai pas bu de café pendant des mois avant le départ, mais je pensais en avoir besoin. Parce que le départ de la course avait été déplacé d’environ cinq kilomètres du Boulodrome à la Maison du Sport, j’étais parti de bonne heure pour me rendre au Boulodrome. Je savais que le programme GPS de mon téléphone serait perturbé en ne commençant pas au bon endroit. Je me suis donc délibérément arrêté au boulodrome avant de continuer jusqu'au point de départ. J'ai lancé le programme GPS et appuyé sur le bouton de départ puis je suis parti.  Pendant quelques minutes tout semblait bien avant de me dire de faire demi-tour et de revenir en arrière. J'espérais que ça se résouderait au bout de quelques minutes sans success alors je suis parti sans attendre. Quand je me suis annoncé à la réception, tout le monde savait qui j'étais et ils n'ont même pas demandé ma carte d'identité. Évidemment, mon échec au 300 l'année dernière était un événement assez important pour qu'ils se souviennent de moi :-(. J'ai parlé à Nicolas Eibner, l'organisateur de l'événement, qui se promenait en saluant tout le monde et en prenant des photos. La température est tombée en dessous de zéro pendant le trajet en voiture, et après être sorti de la voiture je tremblais de froid. Je suis retourné à la voiture et j'ai mis ma doudoune ridicule. C'était un tel faux pas de mode que Nicolas a soigneusement évité de prendre une seule photo de moi. Les paparazzi me fuyaient et il me restait encore 25 minutes avant la course, j’ai décidé de retourner au boulodrome et de réinitialiser le GPS. C’était sur le point de cloture, mais j’ai jugé nécessaire de le faire.Je suis monté sur mon velo avec manteau géant pour ne pas perdre ma place de parking et rester au chaud. Cette fois, la réinitialisation du GPS a fonctionné et je suis arrivé juste à temps pour entendre le discours des officiels avant le départ.

Nous sommes partis vers 8h10 dans un groupe d'environ 50 personnes. J'essayais très fort de rester avec le groupe de tête, mais je trouvais que je respirais vite. J'ai été largué à environ 57 km du premier contrôle à MONTBRUN. La prochaine étape de la course nous a conduit au dessus de la gorge de la Nesque. Nous avons traversé de nombreuses villes que nous avons visitées fréquemment lors de nos promenades en groupe.

Je me suis arrêté pour déjeuner à BEDOIN et j'ai fait tamponner mon livret chez Pizza Phil. Phil était à court de pâtes quand je suis arrivé vers 13h00. J'étais vorace et je me sentais toujours en colère contre le monde entier. Il me semblait que Phil faisait semblant de ne plus avoir de pâtes pour me faire mal. J'ai mangé une pizza savoureuse et je me sentais beaucoup mieux. J'ai continué ma longue pirouette lente autour de la montagne en me faisant traverser MALAUCÈNE et ensuite dans les Baronnies. Je me suis arrêté à BRANTES pour un ravito généreusement fourni par les organisateurs. (Ceci est rare dans les BRM). Le contrôle dans BRANTES était une question sur la fontaine à laquelle vous deviez répondre au lieu de faire tamponner votre livret par un vendeur. J'ai trouvé un groupe de coureurs au ravito qui a accepté que je monte avec eux jusqu'au COL D'EY. Le contrôle au COL D'EY était également sous forme de question. Je devais trouver un numéro de téléphone inscrit sur le téléphone d'urgence au sommet de la montagne. J'étais le dernier à arriver au sommet et mon groupe n'a pas attendu que je mette mes vêtements chauds pour la longue descente à Nyons. J'ai regardé la vue depuis le sommet de la montagne et j'ai senti un frisson de la beauté naturelle de la campagne et de la joie de gravir un pic difficile. J'ai réalisé que je me sentais bien avec ma journée.

La descente à Nyons était rapide et sans heurts. J'avais mal aux jambes mais j'étais de bonne humeur. J'avais oublié que mon GPS essayait toujours de me ramener au Boulodrome. Je suis donc retourné au Boulodrome avant de faire demi-tour et de retourner à la Maison du Sport. Malgré les inconvénients et environ 20 km supplémentaires à mon retour à la Maison du Sport, je rayonnais jusqu'aux oreilles!

Vous pouvez trouver l'itinéraire ici:
 

https://www.openrunner.com/r/9279941


Le feuille de route:

http://jeanpba.homeip.net/20190101_PBPBrevets/nyons_200k.pdf

 

Les 300 km à Aix étaient un peu plus difficiles. Je suis resté dans un hôtel à Aix appelé le prieuré. Je n'aime pas les hôtels. Cela me dérange de penser que des gens viennent dans ma chambre et "organisent" mes affaires, mais celui-ci était un charmant bâtiment du 17ene siecle et très calme. Je me suis réveillé à 3 heures du matin pour être à l'heure du départ a 5 heures. J'ai apporté un énorme thermos de café et j'ai tout bu avant de quitter l'hôtel. J'ai trouvé un groupe rapide au début et nous avons roulé ensemble en silence pendant environ deux heures. Il faisait extrêmement froid et je n'avais pas de gants appropriés. Il faisait noir et froid et j'avais peur. Mes doigts sont devenus bleus. Nous sommes arrivés à Cavaillon au moment même où le soleil se levait. Nous nous sommes arrêtés dans un bar pour prendre un café et faire tamponner nos livrets. Mon groupe a décidé de rester et discuter quelques minutes. J'etais conscient du temps qui passe car je me rendais compte que j''etais plus lent que le reste des cyclistes, alors je suis parti en compagnie d’un homme sur un vélo couché. Son vélo m'intéressait, en particulier le Cruz Bike v20.

 

 

https://cruzbike.com/collections/all-products/products/v20

 

C’est un vélo très rapide qui résout l’un des principaux problèmes des vélos couchés: il monte efficacement. Ceci est un vélo à traction avant qui ressemble à un chevalier à cheval tenant une lance. Étonnamment, il n'était pas intéressé par le PBP. La plupart des gens font le Brevet juste pour le plaisir.

J'ai traversé St SATURNIN-lès-APT, Gordes et de nombreuses autres petites villes que nous avons visitées fréquemment au cours de nos balades hebdomadaires.

Le contrôle suivant était à Banon, et j'en ai profité pour manger des sandwichs au fromage preparés par ma femme et des barres énergétiques fait maison). J'ai quitté le chevalier et son cheval et j'ai rapidement rattrapé deux hommes d'une quarantaine d'années,  des collegues qui travaillent ensemble. Je suis désolée de ne pas avoir retenu leurs noms mais nous sommes restés ensemble pendant environ 100 km. Ces gars-là naviguaient avec une carte dans un étui de carte. Cela devient un art perdu et cela me semble être le cœur de la randonnée. Le sport ne vise pas seulement à rouler vite, mais à le faire tout en cherchant son chemin dans une campagne nouvelle et inconnue. J'ai apporté mon téléphone et une pile de secours, ce qui représente environ trois charges. Comme nous le verrons, cela n’a pas suffi pour une course de 300 km. Le problème avec la navigation avec une carte est que la carte de zone n’est pas assez détaillée pour distinguer les routes dans les villes denses, mais si vous avez beaucoup de cartes détaillées, vous devrez les trier fréquemment et elles représentent une grande quantité de papier à transporter. En tout cas, j’ai fini par aider ces deux gars qui se sont perdus plusieurs fois et qui ont eu besoin de mon aide pour trouver le bon itinéraire.

N'oubliez pas que j'ai trouvé ces deux gars après avoir parcouru 150 km. J'étais fatigué et mes jambes étaient en feu. Nous avons eu la conversation suivante:

Le petit gars: C'est donc ton premier entraînement?

Moi: Non, ce n'est certainement pas ma première course de l'année. Pourquoi dites vous cela?

Le Petit gars: Vous semblez être obèse et à bout de souffle et vous gémissez comme un animal mourant.

Le grand Gars: Vous avez un mechant coup de soleil indiquant que vous n'avez pas quitté la maison depuis des mois. Pourquoi parlez-vous français comme une vache espagnole?

J'ai eu ses pensées pendant quelques minutes. Je n'ai pas beaucoup d'expérience avec les vaches espagnoles, mais il me semble que les Espagnols (et par extension les vaches espagnoles) sont très fiers. Tout comme une vache espagnole est fière de sa langue maternelle et refuse d’apprendre une nouvelle ... langue, je suis fière de mes racines et ne peut lâcher.

Moi: Je souffre d'une maladie rare qui m'a confiné au canapé pendant deux ans. Cette maladie me vole aussi de ma mémoire. Je considère cela comme une vertu. Bien que je ne me souvienne pas de règles grammaticales complexes, je ne me souviens pas non plus du Brevet que je n’ai peut-être pas achevé il ya seulement deux semaines. Cela me rend disposé à subir une torture incroyablement désagréable qu'un homme en meilleure santé éviterait.

J'ai adopté une solution au désagrément du cyclisme longue distance. La crème de chamois médicamentée est un remède miracle contre la douleur liée au cyclisme. L'inconvénient est la dépendance. La crème de chamois médicamentée contient des antidouleurs. Au fil du temps, vous développez progressivement une tolérance au médicament, de sorte que vous en avez besoin davantage pour obtenir le même effet. Par conséquent, vous utilisez plus de crème et exigez de plus en plus de crème. La crème vous rend la peau des fesses plus délicate nécessitant plus de crème. Vous êtes accro à la crème bout à bout.

Nous traversons la Durance aux Mées et faisons tamponner nos livres dans un garage. Je suis toujours impressionné par la volonté des vendeurs d'imprimer nos livres gratuitement. J'ai proposé de payer mais il était clair que le vendeur avait été insulté.

Nous sommes restés ensemble dans la partie plate de la route le long de la rivière jusqu'à atteindre le parc naturel régional du Verdon. Les collines du parc m'ont écrasé. J'avais très mal et je ralentissais lentement jusqu'à mon arrivée a Allemagne-en-Provence. C'était un sale tour tiré par les organisateurs. La ville elle-même est très jolie et pittoresque:

https://www.youtube.com/watch?v=waIWpiJl9HA

Cependant, l’itinéraire proposé par les organisateurs prenait des rues étroites à travers la ville et se terminait par une montée presque verticale qui se poursuivait sur environ un kilomètre. Jusqu'a maintenant je n'avais pas ressenti le besoin de plus de vitesse avant cette montée. Mes jambes me faisaient mal et j'étais à bout de souffle mais je ne voulais pas pousser mon vélo jusqu'à 1000 mètres. J'ai besoin de me mettre en forme. Si vous essayez cette voie, je vous recommande un ensemble d’engrenage compact (50-34,11-32).

Les champs de lavande et les panoramas de la campagne sont à couper le souffle. J'ai continué seul pendant 30 km à un rythme de plus en plus lent. Je me suis rendu au dernier point de contrôle à MONTMEYAN, où mon livret a été tamponné dans un magasin. J'étais à court de nourriture et d'eau. Le magasin vendait des noix et des chips, mais rien de plus substantiel. J'ai acheté des noix et rempli mes bouteilles d'eau. Il était tard. Je suis parti vers 17h30 avec 70 km de collines ondulantes à parcourir. Mon téléphone a bipé. Il etait dechargé! J'ai branché la batterie mais elle était presque vide. Cela allait être un problème. J'avais très mal, mais je savais que je devais rouler vite pour rentrer à Aix avant la mort de ma batterie. Vers 19h30, j'étais juste en dehors d'Aix et le téléphone était mort pour de bon.  Le soleil se couchait. J'ai roulé pendant 30 minutes au crépuscule avec mes lumières allumées. Je savais que je devais bientôt utiliser la carte que je portais pour naviguer, mais c'était une grande carte régionale et ne contenait aucun détail sur la ville d'Aix. À ce moment-là, un jeune homme s'est approché derrière moi et s'est déplacé rapidement. J'ai réalisé qu'il était mon seul espoir de trouver le gymnase, alors j'ai puisé au fond de moi meme et suis resté avec lui. Je lui ai demandé s'il connaissait l'itinéraire. Il a répondu que la ville d'Aix était petite et qu'il était impossible de se perdre à Aix. Cela ne m'a pas rassuré. Nous nous sommes déplacés très rapidement sur la longue descente d'Aix. C'était dangereux parce qu'il commençait à faire noir. Le jeune homme n'a pas utilisé ses lumières. Il semblait s'appuyer sur son instinct pour naviguer. Nous avons rencontré un groupe de cinq cyclistes aux limites de la ville qui attendaient à un feu de signalisation. Il semble qu'ils attendaient que ce jeune homme arrive. Ils ne connaissaient pas le chemin et espéraient qu'il disposerait d'une batterie ou d'un appareil GPS en état de fonctionnement. Sur sept personnes faisant partie d’un groupe, aucun d’entre nous n’avait la moindre idée de la destination. Utilisant son intuition, le jeune homme nous a guidés au gymnase vers 21h00.

Mon histoire ne se termine pas ici. J'ai rendu mon livret et pris une bouchée, mais j'ai vu un membre du club cycliste d'Aix crier et courir. Quelqu'un avait volé son vélo juste devant le gymnase. J'ai mis mon vélo dans la voiture et je me suis rendu compte à quel point j'étais devenu insouciant à propos de la sécurité. Je suis résolus de toujours verrouiller mon vélo. Vous aussi vous devriez!.


Le parcours est ici:

http://jeanpba.homeip.net/20190101_PBPBrevets/aixprovence_300k.pdf

et ici:

https://www.openrunner.com/r/4097624


Les choses que j'ai apprises:

1) Le café me rend nerveux.

2) Les hôtels me rendent nerveux.

3) Rouler la nuit me rend nerveux.

4) Les vaches me rendent nerveux.

5) La crème de chamois est un complot criminel.

6) Il fait froid en Europe.

7) Il est difficile de naviguer et la plupart des gens ne le prennent pas au sérieux.

8) Les cyclistes couchés ne se plaignent pas de douleurs au cou, aux mains, aux fesses ou aux pieds.

9) Il est important de transporter suffisamment de nourriture pour un long trajet.

10) ne soyez pas gros et paresseux.


En conclusion, je voudrais dire que la campagne est très jolie et que c’était une façon agréable de passer la journée. Je souhaite que plus de gens se joignent à moi pour que je ne me perde pas.

 


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

PHILIPPE FORGEROT le mercredi 17 avril à 22:07

Je suis admiratif des talents de narrateur-écrivain de mon copain David qui nous décrit  avec précision remarquable comme dans un  roman palpitant les histoires respectives de ses Brevets de 200 et 300 kms

on sent vraiment à travers son écriture l'effort , la sueur , l'angoisse du chrono et ses propres doutes contre lequel il faut se battre dans de telles  épreuve , le dépassement de de soi :

c'est palpitant d'ailleurs Bernard , le Président du club de Barjac  ,avait été captivé par sa narration de sa ronde Aliénor d'Aquitaine et l'aspect quasi philosophique de ses écrits .

je trouve que DAVID pourrait faire un très jolie livre quant à son aventure et expérience de vie désormais partagée avec nous !

que de profondeur , que d'émotions, de richesse humaine  à fleur de peau palpable , malgré parfois une certaine " froideur" extérieure que nous ressentons tous  et qui n'est finalement qu'apparence chez lui ou une carapace  !

encore Bravo à David l'écrivain cycliste !

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Calendrier

Dernières photos

vie du club vie du club vie du club vie du club vie du club

Dernières vidéos